Comment optimisons-nous la consommation des téléalarmes ?

Nirbi facile vient de sortir. Avec 10 jours d'autonomie, il s'agit à notre connaissance de la téléalarme avec téléphone intégré présentant la plus grande autonomie du marché. Comment faisons-nous ? Nous passons des jours entiers à appliquer les règles de conception suivantes :

Première règle : nous utilisons notre système d'exploitation propriétaire

Vous connaissez certainement Android ? Il s’agit du système d’exploitation faisant fonctionner votre smartphone. Si Android est remarquable pour un smartphone, nombre de nos concurrents l’utilisent également dans leurs téléalarmes. Or, une téléalarme n’a nul besoin d’une telle puissance de calcul et beaucoup d’énergie est gaspillée.

Chez Nirbi, nous développons nos codes bas niveaux et gérons les consommations au microampère près ! Continuez la lecture pour voir comment !

Systèmes d'exploitation

Deuxième règle : nous mettons en veille les composants électroniques dès qu'ils ne sont pas sollicités

La majeure partie du temps, une téléalarme “attend” un appui sur SOS ou une information du détecteur de chute. Nombre de composants électroniques peuvent rester en veille pendant ce temps (mémoires, amplificateur du haut-parleur, microphone…). Nous mettons systématiquement en veille chaque composant entre 2 sollicitations. 

Troisième règle : nous faisons varier dynamiquement les fréquences d'horloge du système

Pour fonctionner, le processeur de Nirbi est cadencé par une horloge. Plus la fréquence de cette horloge est élevée, plus le système est rapide pour effectuer les opérations. Par exemple, lorsque Nirbi vous parle, il a besoin d’une forte cadence d’horloge pour générer les signaux audios.

Cependant, plus le processeur est cadencé rapidement et plus il consomme ! C’est pour cette raison que nous réduisons systématiquement la cadence du processeur lorsque les opérations demandées ne nécessitent pas de gros calculs.

Quatrième règle : nous faisons varier dynamiquement la tension des cœurs numériques

Pour écrire dans sa mémoire de technologie flash, le processeur de Nirbi nécessite un certain niveau de tension. Pour lire sa mémoire, une tension plus basse suffit.

Or, plus la tension du processeur est élevée et plus les courants de fuite le sont aussi. Nous réduisons systématiquement et dynamiquement la tension du cœur du processeur en dehors des cycles d’écriture mémoire.

Et au final, quel est le gain ?

Ces efforts et ce temps passé payent : par rapport à une téléalarme concurrente sous Android, nous gagnons 333% d’autonomie en passant de 3 à 10 jours pour les mêmes fonctions !

Téléalarme concurente comparable à Nirbi facile avec fonction téléphone
Autonomie avant recharge
Nirbi facile
Autonomie avant recharge
Retour haut de page